Raisonnements mathématiques pour optimiser votre vie

Quels types de vie menez vous?
Autrefois, je menais une vie de patachon. J’étais jeune et je commettais des bétises humaines comme tout le monde. Maintenant que je commence à vieillir, j’ai identifié les méthodes pour lesquelles je vais atteindre facilement et rapidement le maximum de la fonction de ma vie f(vie). En ce sens je mène une vie complètement mathématique.

Marc_Math

Qu’est ce que ça veut dire une vie mathématiques?
Une vie mathematique a plusieurs chapitres. Dans ce texte, je vais aborder seulement le premier chapitre qui concerne les solutions d’équations qu’on ne peut pas résoudre de façon analytique. Dans ce cas, on utilise les méthodes itératives qui consistent à supposer une solution, à l’essayer, à évaluer son erreur ensuite à supposer une autre qui donnera une erreur moins grande. En répétant ce même raisonnement, de proche en proche, on tendra vers la solution exacte et l’erreur sera proche de zéro. Les problèmes de notre vie peuvent être résolus de la même façon.  Chaque faute qu’on fait correspond à une itération. Et à chaque itération, nos fautes deviennent moins stupides. De proche en proche on tendra vers une vie optimale où on ne fera presque pas d’erreurs. C’est ça une vie mathématiques! Il ne faut donc pas avoir peur de faire des fautes. Ce sont des étapes nécessaires pour réussir.

Cependant, il y a plusieurs méthodes itératives. Certaines sont plus rapides que d’autres; c’est-à-dire elles se rapprochent de la solution avec moins d’itérations. Par exemple, la méthode de Newton est plus rapide que celle de la bissection. Il en est de même pour notre vie. Avec une mauvaise méthode, notre succès sera très en retard; tandis que tout s’accelère avec une bonne méthode.

Comment trouver donc les bonnes méthodes concrètement?
Les bonnes méthodes correspondent à l’humilité, à l’ouverture d’esprit et à l’amour. Avec ces trois qualités, on emploie une méthode supérieure même à celle de Newton. Nos rêves se réaliseront très facilement et ceci en faisant peu d’erreurs. Par contre, si on fait preuve de surdité, de fermeture d’esprit, d’orgueil et de méchanceté envers ses frères on emploie une méthode d’ordre négatif où à chaque itération, nos erreurs grandissent et nous nous éloignons de la solution. Nou dwe donk saj epi rete nan ròl nou pou n ka converger vers le succès plus rapidement. Lè sa nap ere et viv en paix avec fanmi nou.

Une guerre nucléaire pour la dignité humaine

Que pensez-vous des récentes actualités autour de l’esclavage en Libye?   
Je suis extrêmement outragé par ces nouvelles d’autant plus que j’ai une histoire particulière vis-à-vis de l’esclavage étant noir et haïtien. En fait, c’est une honte que l’esclavage refait surface dans ce contexte actuel parce que nous aurions du apprendre la leçon deux siècles de cela.

L’esclavage est un crime contre le progrès de l’humanité. Nous, la race noire en particulier, nous avons connu l’humiliation, la déshumanisation et une atteinte grave à notre dignité quand nous avions subi l’esclavage. Nous en payons aujourd’hui encore les conséquences. Nous avons échappés de l’esclavage par nos propres efforts mais nous pardonnons tous nos oppresseurs avec le même esprit que Nelson Mandela préconisait. Haïti a été le précurseur de la liberté pour les noirs et j’en suis très fier. Ainsi donc, j’invite tous à ne tolérer sous aucun prétexte toute réinstauration de ce système diabolique.

Marc_weapon

Quelles recommandations faites-vous?      
Je demande aux citoyens de la Libye de se révolter contre cet acte barbare et sauvage et au monde de se tenir comme un contre l’esclavage. Nous devons tout aussi attaquer le problème de migration à la base. Il ne suffit pas de condamner les résultats mais aussi les sources. Il nous faut de meilleures conditions de vie pour tous les citoyens du monde. Il nous faut un monde plus global et plus inclusif. J’encourage tout le monde de porter leur contribution à l’amélioration de la vie sur cette planète et de mener une vie responsable et consciente. Au lieu d’utiliser notre énergie pour nous menacer l’un contre l’autre avec des armes nucléaires, utilisons-la pour lutter pour la dignité de la race humaine.

Je dédie ce blog à mon ami Legros TiPouch avec qui j’ai eu une discussion animée à ce sujet en privé. J’attends donc votre position par rapport à ce sujet et je suis intéressé à savoir les liens que vous faites entre cette situation en Libye et la migration.

 

De la Théorie sans Pratique en Haiti

Que dites vous sur le système éducatif en Haiti?
C’est un système qui s’écarte de l’image du pays. On est souvent perçu comme des gens misérables et barbares à cause de nos dechoukays, nos manifestations, nos innondations, nos cyclones et nos tremblements de terre. Cependant, sur le plan éducatif on a des écrivains talentueux (Dany Laferrière et autres…) et de grands mathématiciens  (Séraphin Acklé, Abel Winchelman, Civil Valéry, Dieff Vital, Garlin Mercier, Seide Yvens, Marc-Ansy Laguerre, Mac Gréco Peralte, Val Rikaby, Charles Emmanuel, Jean Louis Scheineider… et tant d’autres à l’Université d’Etat d’Haiti) qui ont tous un niveau très compétitif sur le plan international. Cela veut dire que notre problème n’est pas sur le plan intellectuel, mais sur le plan pratique. Nous devons donc apprendre à utiliser notre aptitude à raisonner dans le monde abstrait pour produire dans le monde concret.

Prenons moi Marc-Ansy comme exemple, depuis en primaire, j’ai aimé les mathématiques, et par conséquent j’y ai développé une bonne culture, ce qui m’a permis d’avoir mon diplome d’ingénieur à la Faculté des Sciences. Actuellement, je continue mes études à l’Université de Pittsburgh, une prestigieuse université, et je n’ai pas de difficulté à m’adapter grâce à mon background purement haitien. J’ai donc compris que notre problème en Haiti n’est pas d’ordre ni intellectuel, ni chromosomique. Sur le plan théorique, mathématique et abstrait, nous sommes bien classé dans le monde; mais sur le plan pratique nous avons beaucoup d’efforts à faire.

Marc_theory

Que recommendez alors?
Notre faiblesse sur le plan pratique nous empêche de réaliser des choses concretes. Par exemple, nous avons des politiciens qui parlent beaucoup et qui ont un bilan nul ou négatif. Pourquoi? Parce qu’ils font de la théorie sans pratique. Il est vrai que la théorie est importante; mais, elle ne vaut rien sans la pratique. Lorsque Einstein avait montré E=mc^2, on l’avait utilisé pour faire la bombe atomique. En Haiti, on a beaucoup d’Einstein, mais on n’a pas de bombe atomique. Nous devons donc apprendre à utiliser nos theories pour exploser et développer le pays.

Moi actuellement, je suis en train d’apprendre sur le plan pratique pour ensuite enseigner et me sacrifier en Haiti de façon pratique et théorique. En fait, il n’y aura jamais de développement sans sacrifice de vie en Haiti. Pa janm bliye sa. Si chak moun ap jere tèt yo, etidye, kite peyi a oubyen rete fe lajan Ayiti, peyi a pap janm devlope. Nou bezwen moun ki pou sacrifier vi yo pou inspirer jeunesse la pou yo aprann lekol. Et mwen se sa m vle fè independamment de résultat yo. M’ap motiver jeunesse la pou yo aprann e map fe disciples.

Le bambou – matériau de construction pour Haiti

Actuellement en Haiti, le matériau de construction le plus utilisé est le béton armé (ie acier et béton). Le béton a une bonne résitance en compression (environ 25 MPa), mais une très mauvaise résistance à la traction. De ce fait, il ne peut pas être utilisé seul pour construire comme nous le voulons. On a fait donc appel à l’acier qui est un alliage de fer et de carbone, et qui offre une meilleure résistance et en compression et en traction (400 MPa pour un certain type). En assemblant ces deux matériaux, on obtient le béton armé. Le problème est que l’acier est relativement cher parce qu’il doit être manufacturé. Et pourtant, il existe un matériau naturel offrant une meilleure résistance en compression que le béton, et à peu près la même résistance en traction que l’acier: le bambou. L’utiliser en Haiti serait le plus grand bien. Il offre des bénéfices sur le plan technique, sur le plan écologique, et sur le plan économique. Alors, chers lecteurs, mon domaine étant les structures en génie civil, je vais partager avec vous les avantages du bambou sur le plan technique.

Marc_bamboo

Le bambou a une bonne résistance face aux tremblements de terre. Premièrement, sa section transversale vide comme un anneau lui donne un poids léger tout en gardant un grand moment d’inertie. Un poids léger est extrêmement important en génie parasismique car les charges sismiques dependent du poids propre du bâtiment. Le bambou est aussi un matériau très flexible, ce qui lui permet d’absorber mieux les ondes sismiques sans se briser. Quand un matériau n’est pas flexible (se dit rigide en language technique), il s’eclate plus facilement face aux ondes sismisques à cause des concentrations de contraintes. Troisièmement, le bambou offre une résistance au flambage. Le flambage est l’instabilité au sein d’une structure en compression causée par une charge inférieure à sa résistance en compression. En cas de tremblement de terre, les poteaux ont tendance à périr par flambage. Les noeuds logitudinaux du bamboo lui donnent tout naturellement une résistance face au flambage. Le bambou représenterait donc un espoir pour Haiti.

La résistance face aux séismes du bamboo n’est pas seulement une théorie. En 1991, à Costa Rica, 20 maisons ont résisté à un tremblement de terre alors qu’elles étaient près de  son épicentre. Additionnellement, en 2004, des ingénieurs anglais et indiens ont simulés un séisme de magnitude 7.8 sur des batiments (prototypes) en bambou, et ils ont tous résisté sans domages substantiels. La résistance face aux séismes du bambou a été aussi démontré lors des tremblements de terre au Népal et en Equateur.

Actuellement, le problème avec ce matériau, c’est qu’il n’y a pas de normes de construction en vigueur qui définit complètement son application. Plusieurs professeurs notamment Kent Harries à l’University of Pittsburgh sont en train de travailler à ce sujet pour normaliser l’utilisation de ce matériau miracle.

Souhaitons que cette recherche attérisse. Ce serait un grand bien pour Haiti.

L’amour pour son prochain est le secret de la paix intérieure

Aimez-vous votre prochain comme vous même?
Honnêtement, c’est non. Mon ego m’oblige à m’aimer moi-même avant d’aimer mon prochain. Je ne suis ni Jésus, ni un ange, ni Dieu. J’ai des luttes personnelles avec la vie et des défauts humains qui m’empêchent d’avoir cette vertu qui est l’amour pour son prochain. Non seulement je n’aime pas mes prochains, parfois je tend même à les détester. C’est un fait réel pour beaucoup d’entre nous. Cependant, les experiences de la vie me poussent à comprendre que cet état d’esprit est cause de turbulence et de déstabilisation de nos esprits, de nos coeurs et de nos intelligences. L’amour de son prochain est nécessaire pour avoir la paix intérieure. Pour cette raison, je m’évertue à aimer mes prochains comme moi-même.

Quels rapports faites-vous entre l’amour du prochain et la paix intérieure?
Il y a une forte corrélation entre paix intérieure et amour pour son prochain. En fait, ces deux expressions sont synonymes sur le plan pratique. L’amour du prochain est un moyen pour accéder à la paix intérieure (une dimension profonde de notre être), qui a son tour, nous place sur le terrain de l’amour. Sans amour il n’y a pas de paix, ni sans paix il n’y a pas d’amour. Ces deux concepts sont intimement liés.

Prenons l’exemple de mon ami Ckarsley, j’aime sa personnalité et il aime aussi la mienne. Par conséquent, on est toujours en harmonie et en paix. Il est mon ami depuis 2005, ça fait 12 ans; on ne s’est jamais enguelé. J’ai pu rester en paix avec lui parce que nous avons un lien d’amitié enpreigné d’amour. Cela m’a permis de comprendre qu’entre de vrais blodeurs le vrai amour peut exister. Cette paix que j’ai avec lui me permet de m’accepter(la paix d’esprit), d’avoir confiance en moi (la paix de l’inteligence), et de vivre en joie(la paix du coeur). Il m’a aidé à retrouver ma paix intérieure. Ainsi je peux atteindre la plénitude de mes potentialités.

Quels messages voulez-vous donc donner?
Il faut s’évertuer à aimer tout le monde. “Aime ton prochain comme toi même” est le premier commandement de la bible. Si on arrive à l’obeir, on deviendra en paix avec soi-même. Je suis d’accord que ce n’est pas facile, mais le faire nous apportera de grands benefices dans notre vie. On sera joyeux, confiant et sage, ce qui nous propulsera vers un meileur destin.